UNISSAHEL au Sénégal

Contexte

Au Sénégal, dès 2006, le document stratégique de lutte contre la pauvreté DSRPII (2006-2010) a été associé à une Stratégie nationale de protection sociale 2005-2015. Une Stratégie d’Extension de la Couverture du Risque Maladie (SNECRM) a été élaborée à partir de 2008. Le plan national de développement sanitaire (PNDS 2009-2018) a recommandé l’accélération de sa mise en oeuvre.

Dans un contexte de plaidoyer des Partenaires techniques et financiers pour la mise en place des systèmes d’assurance sanitaire dans les pays du Sud, le Président de la République du Sénégal a octroyé un financement important à la mise en place de la Couverture Maladie Universelle (CMU) qui constitue un axe majeur du Plan Sénégal Émergent (PSE). Jusqu’en 2012, près de 80% de la population sénégalaise n’avait pas accès à un système de couverture maladie. En 2013, la Cellule de l’Assurance Couverture Maladie Universelle (CACMU) a été mise en place. L'agence de de la CMU (http://agencecmu.sn/) est un des piliers de cette stratégie.

Un plan Stratégique de Développement de la Couverture Maladie (PSD-CMU) 2013-2017 qui visait un objectif de 75% de couverture de la population à l’horizon 2017 a été développé autour des axes suivants :

  • Développement de la CMU de base à travers les mutuelles de santé ;

  • Réforme de l’assurance maladie obligatoire et organisation et fonctionnement des Institutions de Prévoyance Maladie(IPM) ;

  • Renforcement des politiques de gratuités existantes (plan sésame, césarienne, dialyse…);

  • Initiative de gratuité des soins pour les enfants de 0- 5ans

Les mutuelles

La CACMU prévoyait l’inscription de chaque citoyen dans une mutuelle de santé pour bénéficier de prise en charge à moindre coût et/ou pour participer au financement des soins des autres citoyens. Deux types de subvention ont été mis en place :

  • Une subvention partielle pour laquelle le bénéficiaire adhère à 1 000 FCFA et cotise à 3 500 FCFA et l’État subventionne à 3500 FCFA, pour un montant total de 7000FCFA par an.

  • Une subvention ciblée pour les catégories particulières (handicapés, indigents) pour lesquelles l’État paie l’adhésion à 1000 FCFA, les photos à 250FCFA par personne, la cotisation annuelle à 7000FCFA et le ticket modérateur à 2000FCFA.

Au niveau des cases, des postes et des centres de santé, les adhérents aux mutuelles bénéficient d’une subvention de 80% sauf pour les services spécialisés subventionnés à 50%. Au niveau des hôpitaux, les adhérents bénéficient d’une subvention de 50% sauf pour les interventions médicales et les hospitalisations pendant 7 jours pris en charge à 100%. 

Les gratuités

Toutes les initiatives de gratuité ont été regroupées sous le terme d’assistance médicale, concerne les domaines ci-dessous :

  • Gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans. Le paquet de soins offert, selon la pyramide sanitaire, concerne : i) au niveau du poste et centre de santé : les tickets de consultation, les médicaments génériques, tickets de vaccination et les frais de séjour en cas d’hospitalisation, ii) au niveau des hôpitaux : les tickets de consultation en urgence et tickets de consultation pour les cas référés. Cependant les examens complémentaires (analyses, les radiographies) sont exclus..

  • Prise en charge des césariennes pour un forfait de 85 000 FCFA qui inclut : les examens biologiques, la visite pré-anesthésique, les médicaments y afférant et l’hospitalisation pour une durée de cinq jours.

  • Gratuité de la dialyse rénale dont les frais sont passé de 50.000 FCFA à 10.000 FCFA pour la séance en 2012 et totalement gratuite depuis 2013 ; gratuité des séances d’hémodialyse dans les hôpitaux publics et de la subvention partielle de la dialyse dans le privé.

  • Prise en charge des personnes âgées de 60 ans et plus ou Plan Sésame. Le paquet de soins concerne les consultations, les examens para cliniques, les médicaments essentiels et les hospitalisations en 3ème catégorie.

  • Prise en charge médicale des personnes handicapées avec la carte d’égalité de chance et des bénéficiaires de la « Bourses Nationale de Sécurité Familiale » enrôlés dans les mutuelles de santé avec une subvention de 100% de la cotisation et du ticket modérateur.

Suivez-nous

  • Twitter
  • YouTube